Top 10 des choses à mentionner dans une interview

Top 10 des choses à mentionner dans une interview

Vous avez obtenu un rendez-vous, l’entretien d’embauche est la dernière étape qu’il reste avant le job de vos rêves. Même si vous êtes sûr d’être parfait pour ce poste, une mauvaise performance lors d'un entretien peut s’avérer catastrophique pour la suite de votre projet avec l’entreprise.
Cependant, vous pouvez éviter certaines mésaventures classiques si vous préparez consciencieusement votre entrevue. Nous avons réunis 10 sujets sur lesquels il faut absolument intervenir lors d’un entretien, sous peine de voir l’information du recruteur tronquée.

1. Les compétences

L’objectif premier est de démontrer à votre interlocuteur que vous avez les compétences requises pour le poste. Cela semble évident, mais listez, en préparation de l’entretien, les points clés de votre profil. N’oubliez pas que certains recruteurs ne savent même pas comment déterminer vos compétences, n’hésitez pas à les éduquer sur votre domaine d’activité, et à leur donner des clés pour mieux apprécier vos réalisations. La préparation consistera à lister des points importants de vos compétences qui peuvent faire la différence par rapport aux autres.


2. La Société

Vous postulez à un poste mais avant tout, un poste au sein d’une société, avec une culture, une histoire, des réussites. N’oubliez pas de vous renseigner sur la société. Un tour rapide sur le site internet permet de vous donner les notions clés vous permettant de montrer au recruteur votre intérêt et votre préparation. N’hésitez pas à souligner quelques questions que vous pourrez poser à la fin de l’entretien.


3. La Culture

Le recruteur va essayer de déterminer votre culture d’entreprise, et surtout si celle-ci correspond à la leur. Normalement, vous devez vous sentir en adéquation avec cette culture, sinon passez votre chemin, vous ne serez pas heureux, quelque soit le poste. Parler d’une culture n’est pas évident, donc préparez des mots clés qui déterminent pour le recruteur des balises de validation.


4. La Connaissance de l'industrie

Si vous souhaitez laisser un bon souvenir au recruteur, montrez que vous connaissez l’industrie et que vous suivez son actualité. Notamment en terme de produits de l’entreprise, montrez que vous les comprenez. Démontrez au recruteur que vous avez une expertise dans votre domaine pour vous démarquer du candidat moyen.


5. Les Expériences passées

L’histoire de votre expérience  passée est importante, dans sa formulation et dans son explication. Ne vous contentez pas de lister vos expériences mais expliquer en quoi elles ont été déterminantes. Vous êtes devant le recruteur aujourd’hui, ceci est le résultat d’un ensemble d’événements de carrière qu’il convient d’expliquer.


6. Les Réalisations

Un portfolio est une représentation visuelle de ce que vous avez réalisé. Il permet au recruteur de garder une trace de vos ‘track records’ et de ne pas se fier uniquement à ce qu’il a compris ou cru comprendre. Le recruteur est un être humain, il peut se tromper en transcrivant ce que vous dites et donc vous éliminez par erreur. Listez vos chiffres si vous êtes commercial, vos réalisations si vous êtes graphiste, vos projets si vous êtes ingénieurs, etc..


 7. La Mise en situation

N’hésitez pas à illustrer ce que vous feriez si vous aviez le poste. Attention, cet exercice peut être risqué car il peut également mettre en avant votre incompréhension de la culture de l’entreprise. Sans être extrêmement précis, expliquez à votre interlocuteur comment, de votre point de vue, vous envisagez le poste.


8. Vos références

Les références sont de plus en plus importantes, même si nous convenons que donner ses références n’est pas un acte purement objectif : on donne comme références des personnes que l’on connait et qui sont assurées de faire votre publicité. Cependant, si vous êtes junior, n’hésitez pas à donner celle d'un de vos professeurs ou d'un ancien maître de stage. Si vous êtes senior et avez de nombreuses références, ne les donnez pas en pâture n’importe comment, hiérarchisez et expliquez vos rapports avec ces personnes au moment de votre collaboration. Si vous êtes resté 10 ans dans une société, et que vous ne pouvez pas donner de références, demandez à vos clients, partenaires, prestataires de vous référer.


9. Les questions

Cette entrevue vous a permis de répondre à beaucoup de questions mais aussi d’en voir apparaître d’autres. Vous avez pris des notes, sur ce que vous a indiqué le recruteur, formulez donc des questions en fin d’entretien. Ceci vous permettra de synthétiser l’entrevue, mais aussi de pouvoir vous donner une impression globale. Les questions au recruteur lui montrent que vous n’êtes pas essentiellement consommateur de l’information donnée mais aussi acteur de cet échange.

10. Gardez le contact

Le recruteur voit un certain nombre de candidats pour plusieurs postes, il n’a pas le temps de prévenir tout le monde des micro-étapes de votre candidature (réception de votre CV par l’entreprise, etc..). Prévenez vos références qu’un recruteur va les contacter pour leur parler de vous.

C’est aussi un moyen pour vous de savoir comment avance la sélection : pas de nouvelles du recruteur pour les références, mauvaise nouvelle. Vous avez rencontré un professionnel qui pourra vous ‘représenter’ auprès des managers opérationnels, n’oubliez pas de lui laisser une carte de visite et d’en exiger une en retour.

A l’issue de l’entretien, et si vous avez le sentiment que l’entretien s’est bien déroulé, prenez quelques minutes pour rédiger une synthèse de cet entretien.
Nous verrons dans un prochain article comment gérer les relations post-entretien.